Annemarie, une suisse rebelle

Classé dans : Ecrire, Passion | 0

Annemarie Schwarzenbach ou une femme que j'aimerais bien être

Quand pour la première fois, j'ai vu ton visage,

moi aussi je me suis dite: "c'est un ange tombé du ciel"

que le Ciel n'a pas pu laisser trop longtemps sur terre.

 

Grand dommage ! A l'école italienne ils ne nous font pas étudier Annemarie Schwarzenbach. Moi je découvre QUE maintenant, à 28 ans, cette écrivaine zurichoise si moderne et si charmante.

Je me suis tout de suite intéressée à elle. A vrai dire, je me suis plus intéressée à sa vie qu'à ses livres. Car, je pense que nous ne pouvons pas comprendre ce qu'elle a écrit sans savoir qui elle a été.

Annemarie était passionnée

Annemarie était ce que je définirais une passionnée. C'est à dire une personne pleine de vie. Malgré ses tentatives de suicide. Mais c'est justement ceux qui sont plus passionnées par la vie qui n'arrivent pas à accepter la frustration qu'une vie humaine peut cacher.

Annemarie était politiquement engagée. Et pour elle l'amitié représentait tout. J'ai été choquée par son rapport avec les frères Erika et Klaus Mann. Car Annemarie avait pour eux une espèce d'adoration. Elle aurait été prête à tout pour ses amis. Peut-être elle était amoureuse d'Erika, mais c'est dans son rapport avec Klaus qu'on la surprend dans son innocence et son envie d'être finalement comprise, acceptée et accueillie.

Annemarie aimait voyager

Quand on dit: "Voyager ne servira pas à guérir tes peines..." Si seulement j'aurais pu dire ça à Annemarie ! Même faible et malade elle n'a pas voulu s'arrêter. Et c'est avec Ella Maillart qu'elle a fait un bout de son chemin. Là aussi je ne saurait pas dire si Annemarie était amoureuse d'Ella ou pas. Peu importe, au final ce qui compte c'est à nouveau la relation entre ces deux femmes. Les deux passionnées par la vie. Chacune à sa façon: Annemarie avec ses 50 cigarettes par jour, Elle avec son appareil photo.

Annemarie une suisse rebelle

Annemarie était aristocrate. Les rapports avec ses parents (surtout avec sa mère) n'étaient pas excellents. Dans ma petite recherche sur cette écrivaine suisse, plusieurs fois il m'est arrivé de lire que sa mère vivait une véritable obsession: elle a projeté sur Annemarie tous ses frustrations, ses angoisses et peut-être aussi son malheur de vivre une homosexualité cachée. Annemarie, de sa part, avait juste honte. Honte d'appartenir à une famille qui soutenait le nazisme. Annemarie aurait juste voulu que sa mère lise son livre.

Annemarie et sa solitude

Angoissée, tourmentée, partagée entre la vie qu'elle aurait tant aimé vivre et celle que la société lui a imposée: une vie pleine de haine !

Annemarie a été hospitalisée plusieurs fois à cause de ses tentatives de suicide et de la morphine. Elle a dû beaucoup souffrir de solitude à mon avis. Car malgré les amitiés, je crois vraiment très peu de ses amis (klaus c'est un des peu) ont su comprendre sa complexité psychologique, sa mélancolie, son mal de vivre un monde trop cruel.

Annemarie est morte très jeune à cause d'un accident de vélo.

 

Petite cascade

Nymphe, se revêtant toujours 
de ce qui la dénude, 
que ton corps s'exalte pour 
l'onde ronde et rude. 

Sans repos tu changes d'habit, 
même de chevelure ; 
derrière tant de fuite, ta vie 
reste présence pure. 

 

Rainer Maria Rilke

 

 

 

 

 

 

Sharing

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail